La Hyundai Accent 2018 améliore sa recette gagnante

La Hyundai Accent 2018 améliore sa recette gagnante

{u'fr': u'Hyundai Accent 2018'}

D’une certaine façon, on peut dire que le Canada résiste à l’assaut des VUS qui transforme présentement le marché de l’automobile au sud de la frontière. C’est surtout vrai dans les créneaux d’entrée de gamme où au moins une ou deux petites voitures trouvent le moyen d’attirer autant de clients que chaque multisegment populaire. Hyundai peut s’en réjouir, elle qui propose maintenant une version redessinée de son modèle le plus abordable, l’Accent. 

Les routes ensoleillées et désertiques en banlieue de Las Vegas ne ressemblent pas beaucoup aux nôtres, surtout en hiver, mais c’est pourtant là-bas que nous avons essayé la nouvelle génération de la sous-compacte coréenne. Bien honnêtement, la conduite d’une voiture comme l’Accent importe moins que son équipement, ses gadgets et son prix. Et à ce niveau, Hyundai vise pas mal dans le mille afin de répondre aux besoins et aux désirs des acheteurs potentiels. 

Une mécanique fiable et honnête
Revenons quand même à la conduite quelques instants. Avec son moteur de 1,6 litre générant 130 chevaux et une boîte manuelle (version de base) ou automatique (versions supérieures) à 6 rapports pour le contrôler, la Hyundai Accent 2018 n’a rien d’explosif et les décollages ne sont pas sa force. Une fois lancée, par contre, sa puissance relativement fluide permet de dépasser sur l’autoroute sans se stresser. Je l’ai bien appréciée chaque fois que je me retrouvais coincé derrière un motorisé au cœur du parc national Valley of Fire.

D’autre part, la tenue de route est adéquate considérant les pneus toutes saisons modestes dont l’Accent est équipée de même que sa suspension axée sur le confort. On a ici affaire à une voiture de promenade avant tout; quand on ne lui met pas trop de pression, l’expérience de conduite qu’elle procure est pratiquement sans reproche.

Plus grosse, plus confortable et plus équipée
En ce qui concerne le design, les personnes qui envisagent la Hyundai Accent 2018 vont sans doute être charmées par les nombreuses retouches apportées à la carrosserie et à l’habitacle. Un peu plus volumineuse que l’ancienne génération, mais jamais autant que la compacte Elantra, elle se distingue de rivales comme la Nissan Micra et la Mitsubishi Mirage en offrant un intérieur spacieux et plus silencieux (malgré le bruit du vent encore bien présent quand on roule à plus haute vitesse). Les feux à DEL à l’avant et à l’arrière peuvent s’accompagner en option de phares antibrouillard, donnant ainsi à l’Accent un autre avantage par rapport à ses concurrentes économiques — et de bonnes munitions pour s’attaquer à des modèles comme la Honda Fit 2018, également modernisée. 

L’intérieur de la nouvelle Accent paraîtra familier à tous ceux qui sont montés à bord d’un véhicule Hyundai récemment. Je parle du système d’infodivertissement, des commandes et de la présentation du tableau de bord. Un écran tactile de 5 pouces est inclus de série, mais pas tout à fait comparable à ce qu’on voit chez Chevrolet ou Toyota. L’autre de 7 pouces dans les versions plus dispendieuses se veut davantage attrayant et offre aussi plus de fonctionnalités (Android Auto, Apple CarPlay, navigation, Bluetooth). 

Je dis bravo pour le décor qui mélange des surfaces pâles et foncées, mais je déplore le fait que les sièges soient uniquement en tissu. Le seul cuir que vous verrez, et ce, dans l’Accent GLS haut de gamme, est celui qui recouvre le volant et le pommeau du levier de vitesses! Au moins, les assises avant de cette version sont chauffantes et la climatisation automatique est incluse. 

Par ailleurs, la sécurité active représente une bonne lacune de la Hyundai Accent 2018. À l’ère des capteurs, des alertes sonores et des volants qui vibrent, la seule technologie de pointe qu’on retrouve ici — et uniquement dans la plus chère des Accent — est un avertisseur de collision frontale imminente. C’est un peu étrange que Hyundai n’ait même pas concocté un ensemble d’options (avec système de surveillance des angles morts et ainsi de suite) pour rassurer les acheteurs potentiels qui se présenteront chez un concessionnaire.

Moins de sécurité, mais quand même à considérer
Après mûre réflexion, je ne pense pas que bien des gens vont mettre une croix sur la nouvelle Accent simplement parce qu’elle n’offre pas de sièges en cuir. Et même si les systèmes de sécurité dernier cri sont de plus en plus répandus chez la concurrence, ce n’est pas ce qui fait pencher la balance ultimement pour un acheteur de sous-compacte. 

D’abord lancée en format berline et un peu plus tard dans la polyvalente configuration à hayon, la Hyundai Accent 2018 reste fidèle à sa réputation de petite voiture urbaine abordable, facile à stationner, peu coûteuse à entretenir et raisonnablement frugale à la pompe (7,3 L/100 km). Elle continuera de séduire un méchant paquet de consommateurs, d’autant plus que son prix de base tournera encore autour de 14 000 $. 

Essais routiers et nouvelles Hyundai